Seniors: se sentir chez soi en logement protégé

« Seniors: se sentir chez soi en logement protégé »

Un article de

REISO

la Revue d’information sociale

 

Seniors: se sentir chez soi en logement protégé

Pour qu’ici soit chez moi : la théorie de la régulation, particulièrement éprouvée durant le semi-confinement lié à la pandémie de coronavirus, contribue à expliquer le sentiment du chez soi en logement protégé.

Par Marion Droz Mendelzweig, professeure ordinaire et Maria Grazia Bedin, professeure associée, Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, HES-SO, Lausanne

 

Extraits :

Vieillir à domicile est un désir largement partagé chez les personnes atteignant un âge avancé. Dans le canton de Vaud, les Services de la Cohésion sociale misent sur le modèle des logements protégés en alternative aux EMS. Considérant l’isolement social comme facteur de risque pour la santé des aîné·e·s, ce type de structure a pour vocation de soutenir le vieillissement à domicile.

Les locataires de tels habitats sont généralement des individus motivés par le souci d’anticiper une détérioration de leur état de santé et de conserver une place dans la communauté (Bedin, Simzac, Droz Mendelzweig). Ce sont des locataires à part entière, au sens du droit du bail : moyennant loyer et détention d’un bail à loyer, ils et elles possèdent un logement privatif. Chacun·e y dispose de l’entière autonomie d’organisation de son intérieur et de sa vie quotidienne.

Les logements protégés sont placés sous le régime d’un corpus de lois sur le logement. Celles-ci sont destinées, notamment, à la promotion du parc locatif en faveur des personnes vulnérables. Ces habitats sont reconnus « conventionnés » lorsqu’ils remplissent trois critères minimaux : l’absence de barrières d’accessibilité architecturales, un encadrement de proximité sécurisé et la présence d’espaces communautaires. L’élément charnière de l’encadrement de proximité sécurisé compris dans le forfait de location tient à la présence régulière d’un·e professionnel·le, un·e « référent·e social·e ».

Lire l’article sur le site REISO – Revue d’Information Sociale >

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin