Objectif « Vieillir 2030 »

Répondre au mieux aux besoins actuels et futurs des seniors, ainsi qu’aux défis liés au vieillissement démographique grâce à une démarche participative : tel est l’objectif du projet vaudois « Vieillir 2030 ».

 

Co-construire une nouvelle politique vieillesse

Par Caroline Knupfer, adjointe politique sociale et formation, Direction générale de la cohésion sociale, et Benoît Tabin, chef de projet Vieillir2030, État de Vaud, Lausanne

« Les seniors sont les experts de premier plan pour formuler les grandes orientations de la politique publique des vieillissements et des vieillesses puisqu’ils savent ce que veut dire avancer en âge et ce dont ils ont besoin. » Cette conviction a été à la base du lancement, en 2020, d’une large démarche participative pour élaborer une nouvelle politique des vieillesses et des vieillissements à l’échelle vaudoise.

suivre le lien pour découvrir l’article paru le mois dernier sur le site REISO >

 

Extraits :

Par le passé, des efforts considérables pour développer des prestations de qualité destinées aux seniors, tant dans le domaine de la santé que du social, ont déjà été déployés. Le Canton de Vaud est même considéré comme précurseur sur plusieurs plans, sur celui de la politique du maintien à domicile notamment. En 2012 par exemple, il avait élaboré un programme « Vieillissement et santé », dont plusieurs pans ont été mis en œuvre.

Si ces développements des prestations pour personnes âgées ont souvent été rapides, ils ont parfois eu lieu de manière sectorielle. Les collaborations, coordinations et démarches interprofessionnelles et interinstitutionnelles se sont mises en place plutôt par contingences particulières et partielles que dans le cadre d’une politique publique transversale, ancrée conjointement dans les domaines social et de santé.

Pour le domaine de la vieillesse, une vision stratégique santé-sociale commune vise justement à penser et concevoir les futures réponses aux défis démographiques et ses corollaires en termes d’habitat, de prestations sociales et de soins pour seniors. Il s’agit aussi de prendre en compte les relations intergénérationnelles, de même que la participation, l’autonomie et l’autodétermination des seniors.

 

L’implication des seniors

Vieillir 2030 vise à développer une démarche de co-construction en impliquant des seniors et les organisations les représentant dans les différents organes de projets. Or, le public des seniors n’est pas homogène et les différences en termes de ressources économiques, sociales et culturelles entre les personnes le composant sont probablement plus importantes qu’au sein de n’importe quel autre groupe social.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin